Julien le touriste

12 juin 2018

Barcelone facilite le tourisme des handicappés

Réserver des vacances avec des personnes handicapées en Europe n'a jamais été aussi facile avec Barcelone offrant l'accessibilité en fauteuil roulant dans de nombreux domaines Choisir une destination européenne qui accueille les voyageurs handicapés peut être difficile. Des rues pavées aux paysages vallonnés, des escaliers qui durent des jours et des portes étroites d'anciens bâtiments historiques, les vacances d'invalidité peuvent sembler d'abord comme une chimère. La bonne nouvelle est que toutes les villes ne sont pas égales en matière d'accessibilité, Barcelone étant l'une des meilleures. Si vous voulez visiter Barcelone en tant que voyageur handicapé, assurez-vous de réserver bien à l'avance! La popularité de la ville fait que les hôtels sont complets rapidement. Quartier gothique Pour une ville médiévale, Barcelone est étonnamment plate et manque pour la plupart des rues pavées de la plupart des villes européennes, même dans son centre-ville. Connu sous le nom de quartier gothique, le centre-ville est parfait pour explorer. Les chaussées lisses facilitent le déplacement des fauteuils roulants ou de toute personne nécessitant l'aide d'une canne ou d'une canne, et de nombreux magasins offrent une transition de niveau de la rue dans leurs magasins pour une expérience de magasinage sans problème. Il y a quelques collines douces dans le quartier gothique, mais la plupart sont trop petites pour limiter l'utilisation de fauteuils roulants. Les collines les plus escarpées sont autour de la cathédrale de Barcelone, donc cette zone pourrait être évitée, ainsi que la partie nord-est du centre-ville près du Parc de la Ciutadella, où certaines des rues pavées d'origine peuvent encore être trouvées. En dehors du centre-ville Les rues de la ville à l'extérieur du quartier gothique sont larges avec de larges trottoirs et beaucoup d'espace pour les piétons et les utilisateurs de fauteuils roulants. Des plages Vacances désactivées en Espagne ne se terminerait pas sans une journée de plage! Barcelone offre un accès en fauteuil roulant sur les plages locales, avec des rampes d'accès des trottoirs au sable et des chemins en bois menant à l'eau. Hôtels Il existe de nombreux hôtels à Barcelone qui répondent aux besoins des personnes handicapées, même dans le centre-ville - ce qui est rare dans de nombreuses villes européennes où l'on trouve des bâtiments plus anciens qui n'étaient pas conçus pour accueillir les personnes handicapées. Les vacances à Barcelone sont uniques en ce qu'ils offrent un certain nombre d'options d'hébergement modernes avec des entrées d'accès à plat et des détails tels que des douches accessibles en fauteuil roulant. Les hébergements doivent être réservés longtemps à l'avance par l'entremise de notre équipe de spécialistes en voyages pour personnes handicapées afin de s'assurer qu'une chambre avec les commodités nécessaires est disponible pendant le temps de voyage désiré. Transport public Le système de transport en commun de Barcelone est très bien pour accueillir les personnes en vacances handicapées. Les autobus sont accessibles aux fauteuils roulants avec les rampes appropriées et plusieurs des entrées du système de métro comportent des ascenseurs qui facilitent l'accès aux métros. Les taxis accessibles aux fauteuils roulants sont une autre option pour se déplacer dans Barcelone, en particulier dans les endroits où le transport en commun peut ne pas être disponible. Encore une fois, notre équipe d'experts en voyages peut vous aider à réserver ces taxis à l'avance pour une tranquillité d'esprit optimale. Barcelone propose également des visites en bus accessibles en fauteuil roulant de la ville - une façon étonnante pour quiconque d'être introduit dans une nouvelle ville et de prendre de nombreux points d'intérêt dans une courte période de temps. A lire en détail sur Seminaire Barcelone.

Posté par juliencohen101 à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 juin 2018

La coupe sociale

La remise en cause de la prime d’activité par Gérald Darmanin, qui a fait grand bruit, ne serait pas une idée en l’air… Emmanuel Macron et Edouard Philippe essayeraient d’imposer à Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et la Santé, une grosse coupe dans son budget dans le cadre du projet CAP 2022. Le couple gouvernemental souhaiterait tout simplement économiser 7 milliards d’euros sur les aides sociales en deux ans, à partir du 1er janvier 2021, d’après le Canard Enchaîné daté du mercredi 6 juin. Une coupe refusée par la ministre… mais qui serait déjà actée depuis trois semaines et non négociable. Invitée par RTL ce mercredi matin, Agnès Buzyn a démenti les informations de l'hebdomadaire. "Personne ne m'a demandé de trouver 7 milliards d'euros", a-t-elle affirmé. "Je ne sais absolument pas d'où vient ce chiffre. Ça n'a jamais été envisagé". La ministre a aussi assuré qu'il n'était "pas question de faire des économies sur les personnes les plus en difficultés et les plus vulnérables". “En 2022, Macron sera aussi jugé sur les comptes publics”, a pourtant confié au Canard un des conseillers de Matignon. “Il faut qu’il puisse afficher alors un déficit budgétaire égal à zéro et une dette publique enfin maîtrisée”. Emmanuel Macron aurait donc envoyé ses ministres au front pour commencer à faire infuser l’idée d’un rabot sur le budget alloué aux aides sociales, à en croire l'hebdomadaire. C’est ainsi que Bruno Le Maire aurait lancé la polémique en déclarant le 20 mai dernier qu’il pouvait “être légitime de réduire la politique sociale sur l’emploi”. De la même façon, Gérald Darmanin a affirmé quelques jours plus tard qu’il y avait “trop” d’aides sociales en France, tout en critiquant la prime d’activité. Il avait pourtant déclaré après la sortie de Bruno Le Maire qu’il ne fallait pas “toucher aux prestations sociales individuelles”... "Chacun parle pour son ministère, c'est normal que le ministre du Budget parle avec un prisme économique", a estimé Agnès Buzyn mercredi. Le Fonds monétaire international, dans son rapport annuel sur l’économie française publié ce lundi, estime d’ailleurs qu’Emmanuel Macron devrait “cibler” les prestations sociales sur “ceux qui en ont le plus besoin”. De quoi le conforter dans cette position… D’après le Canard Enchaîné, le Président aurait prévu de lancer en juillet un plan pour les plus défavorisés.

Posté par juliencohen101 à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2018

Une histoire de parachute

Tout récemment, je me suis offert une activité qui m'a donné mon quota d'adrénaline pour le reste de l'année : j'ai en effet réalisé un saut en chute libre dans le ciel de Revel. Autant vous dire que ça m'a fait un effet boeuf ! Et cela m'a donné envie de potasser un peu l'histoire de cette chose très étrange qu'est le parachute. En fait, nous ne sommes pas les premiers à l'avoir inventé. Cette primeur revient en effet... au chardon. Celui-ci emploie des flotteurs aériens pour assurer la dissémination de ses graines au vent. Chez l'être humain, les acrobates chinois, dès la plus haute antiquité, ont employé, aux fins de sustentation pendant leurs exercices, de grands parasols de bambou. Le premier à construire un parachute moderne fut cependant André-Jacques Carnerin. A partir d'un ballon arrivé à une altitude de 1000 mètres, il procéda à une périlleuse descente au-dessus du parc des Mousseaux, un certain 22 octobre 1797. Depuis cette époque, le parachute a été, bien sûr, régulièrement affiné. Mais son principe reste le même. Sa voilure est en nylon, et elle est reliée au harnais du parachutiste par un ensemble de suspentes réparties sur ses côtés. Le pliage du parachute se doit d'être fait de façon rigoureuse, étant donné qu'un pliage imprécis pourrait gêner son éclosion dans les airs et le mettre en torche au pire moment. A côté des parachutes servant au transport de personnes, l'on trouve également de nombreux types de parachutes dévolus au largage de matériel ; certains possèdent un diamètre de 20 m et peuvent supporter des charges de presque deux tonnes. Mais il y a également d'autres types de parachutes, méconnus : des parachutes-freins ont par exemple été développés pour les avions à réaction ; il y a en outre le parachute-antivrille qui, placé en bout d'aile, permet, quand on l'ouvre, de ramener en mode normal un appareil déséquilibré ! Comme quoi, ces bouts de toile sont vraiment multifonction ! Au passage, si vous n'avez jamais tenté l'aventure, je vous recommande chaudement le saut en chute libre : les sensations sont vraiment sublimes ! Voici le site auquel j'ai fait appel pour ce vol, si vous souhaitez vous faire une idée. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste réputé de baptême de parachute à Revel.

 

parachute

Posté par juliencohen101 à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mars 2018

Galland et conséquences

Un certain discours de producteurs agricoles et de la presse s’est développé depuis 2000 sur les " salauds de GMS capitalistes ", qui font payer les promos aux fournisseurs, qui font des marges éhontées, en ne répercutant pas les marges arrière aux consommateurs. Cette analyse simpliste omettait de signaler que c’est la loi Galland qui avait provoqué la hausse des marges arrière, lesquelles ne sont pas répercutables au consommateur, toujours à cause de la loi Galland. La même analyse omettait aussi de préciser que pour l’essentiel, les marges arrière ne concernent que les marques, lesquelles perdaient des parts de marché au profit des MDD de plus en plus compétitives. Les grands industriels des marques sont restés dans l’ensemble assez discrets et divisés sur cette critique des marges arrière, car ils en ont probablement profité discrètement, en accumulant leur part de supplément de marge lorsqu’ils imposaient aux GMS un prix de vente consommateur un peu plus élevé. En 2003-2004, qui réclamait le plus une modification de la loi Galland? Leclerc, plus précisément M.E. Leclerc, pas Carrefour, Auchan ou Casino, ni les industriels. Pourquoi Leclerc, leader des indépendants associés? Pas de doute, c’est pour gagner des parts de marchés sur les trois grands centralisés, Carrefour, Auchan et Casino, en revenant à des promos plus violentes, ou des prix d’appel plus bas, et pour concurrencer le hard discount, lequel fait aussi souffrir tous les Leclerc. En 2005, lors de la discussion de la réforme Jacob-Dutreil, ni les autres enseignes de GMS, ni les industriels n’ont milité pour la suppression des marges arrière. Étrange non? Certains propriétaires de magasins Leclerc ont d’ailleurs maudit Michel Édouard pour ses initiatives dérangeantes pour leurs rentes de situation.

Posté par juliencohen101 à 16:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2018

On se balade

roadtrip4

Posté par juliencohen101 à 08:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Ils pensèrent l'aviation

Bien que le thème principal du menu aérien soit généralement considéré comme nouveau, il a occupé l'esprit des hommes essentiellement à travers la tranche d'âge la plus précoce. Notre implication individuelle dans les jours de votre enfance années fois. Plus tard dans les mois d'automne de 1878, notre père est entré dans la résidence juste une nuit avec un peu de cible en partie obscurcie sur ses paumes, et bien avant que nous puissions voir ce que c'était, il l'a jeté à l'oxygène. Au lieu de tomber sur le sol, pendant que nous nous attendions, il a volé le long de la zone, jusqu'à ce qu'il heurte le plafond, l'endroit où il a volé un certain temps, et finalement a coulé dans le plancher. C'était un petit jouet, considéré par les experts comme un «hélicoptère», mais que nous avons immédiatement baptisé «chauve-souris» avec une négligence sublime pour la technologie. Il s'agissait en fait d'un cadre léger en liège et bambou recouvert de papier journal. deux vis, courent dans des directions complètement opposées par des groupes caoutchoutés moins que la torsion. Un jouet en peluche si doux ne durait qu'une petite quantité de temps à la disposition des garçons modestes, mais son espace mémoire demeurait. Une longue période plus tard, nous avons commencé à mettre en place ces hélicoptères pour nous-mêmes, produisant chacun plus grand que celui-ci. Mais, à votre grande surprise, nous avons appris que plus la «chauve-souris» était grande, moins elle volait. Nous ne savions pas qu'un équipement ne possédant qu'une seconde fois les dimensions linéaires d'un autre aurait besoin de huit périodes de force. Nous nous sommes finalement découragés, et nous sommes retournés au cerf-volant par avion, un sport que nous avons expérimenté avec beaucoup de conscience que nous étions en fait considérés comme des experts. Mais comme nous sommes devenus vieux, nous avons décidé de quitter cette activité de plein air attrayante comme inconvenante pour les garçons dans notre vieillesse. Ce ne fut pas par la suite jusqu'à ce que les nouvelles de votre misérable décès de Lilienthal atteignent les États-Unis à l'été de 1896 que les individus offraient à nouveau beaucoup plus que le transfert de la conscience du sujet principal du voyage. Ensuite, nous avons étudié avec une attention particulière "Progress in Hovering Devices" de Chanute, "Experiments in Aerodynamics" de Langley, les "Aeronautical Annuals" de 1905, 1906 et 1907, et beaucoup de brochures publiées par la Smithsonian School, notamment des articles de Lilienthal et concentrés. Le travail de plus grande envergure nous a offert une compréhension fantastique de la nature avec la question du voyage aérien, et aussi les complications dans les tentatives antérieures pour la réparer, lorsque Mouillard et Lilienthal, les bons missionnaires sur le déclencheur de pilotage, nous a infectés en ce qui concerne leur propre empressement inextinguible, et a modifié l'attention improductive dans le zèle productif de la main-d'œuvre. Dans l'aviation il y avait deux installations éducatives. Le plus ancien, représenté par des messieurs tels que le professeur Langley et Sir Hiram Maxim, a donné la principale conscience au vol d'énergie électrique; le 2, symbolisé par Lilienthal, Mouillard et Chanute, à la hausse des vols. Nos sympathies ont fini par utiliser la deuxième option université, la plupart du temps de l'impatience dans l'inefficacité extravagante de l'installation de machines délicates et à prix élevé sur les ailes que personne n'a réussi à gérer, et dans une certaine mesure, grâce à l'attraction et l'empressement les apôtres du vol plané établissaient les beautés de la navigation dans l'atmosphère sur des ailes prédéterminées, tirant la force motrice de la force du vent en soi. Source: pilotage avion.

Posté par juliencohen101 à 08:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 janvier 2018

La biologie et la nature

Le développement ultérieur de la biologie et la doctrine de l'évolution des espèces ont progressivement étendu cette conception de la nature à l'homme lui-même. Ce qu'il avait considéré comme ses caractères distinctifs n'était que le produit de facteurs naturels, et sa vie était aussi considérée comme relevant d'une loi rigide et inviolable. Il n'y avait pas de place pour, et pas besoin de, la conception de la pensée libre, originaire. La pensée était simplement une réponse à la demande que faisait le monde des sens, entièrement dépendante du stimulus externe, de même que toute autre activité dépendait entièrement d'un stimulus externe. Ainsi la pensée a été considérée comme résultant de la simple impression sensorielle, qui correspondait au stimulus externe. Il est évident que l'idée de la liberté de l'âme humaine, et de la personnalité humaine telle que précédemment comprise, devait disparaître. L'homme était simplement le résultat de l'interaction de nombreuses causes - et, comme le reste de la nature, n'impliquait aucun élément spirituel indépendant. Tout ce qui était auparavant considéré comme spirituel était interprété comme un simple complément ou une ombre du monde sensoriel. Une telle conception représentait la totalité de la nature et de l'homme, et devenait ainsi une explication de l'univers, une philosophie. Dans une telle théorie, l'auto-préservation devient le but de la vie, la lutte pour l'existence, la force motrice, et l'adaptation à l'environnement, les moyens à la fin désirée. De là vient qu'il ne reste qu'une seule norme de valeur, celle de l'utilité, car elle seule peut être considérée comme précieuse et utile pour la conservation et la jouissance de la vie naturelle. Les idées du bien, du beau et du vrai perdent la gloire de leur sens originel et deviennent des conceptions comparativement stériles. D'un coup, le monde spirituel est effacé, l'âme de l'homme est dégradée de sa haute position, les grandes vérités de la religion sont mises de côté comme de simples illusions. L'explication naturaliste possède l'avantage apparent d'être très simple et attire ainsi l'esprit humain avec une grande force dans les premières étapes de la culture mentale. Toutes les difficultés de la conception d'un monde supérieur sont absentes, car la position naturaliste n'admet pas son existence. Cela donne aussi un certain sens à la vie, même si ce but n'est pas idéal.

Posté par juliencohen101 à 12:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2017

L'informatique et l'emploi

Dans les mots de T.S. Eliot, «Nous ne cesserons pas d'explorer, et la fin de toute notre exploration sera d'arriver là où nous avons commencé et de connaître l'endroit pour la première fois.» Travellingisa ne parle pas de l'obtention d'un passeport et d'un visa. Il s'agit du passeport de la vie et de la joie, des histoires que l'on fait au cours de son voyage, beaucoup plus que les sceaux du gouvernement sur les passeports et la vérification des coutumes. Mais il n'est qu'un vrai voyageur quand il y va avec un esprit d'exploration et d'enthousiasme.Il est très nécessaire d'aller à un endroit de tout notre cœur et de toute notre âme.Sans l'intention de l'exploration et de la curiosité, un voyage devient monotone et futile. Le voyage ouvre la porte à la connaissance, dit un sage, il est très vrai, mis à part la connaissance, il ouvre la porte à la spiritualité, l'amour, la courtoisie et l'amitié. le tru La valeur de ceux-ci quand il sort dans un nouveau monde, complètement différent de celui qu'il a vécu toute sa vie. La seule chose dont il a besoin pour s'échapper est de l'argent. Aucun voyage n'est possible sans fonds appropriés. Donc, pour faciliter les voyages, il existe de nombreux sites de voyages qui donnent des conseils sur la façon de voyager bon marché. Utilisant des travaux de réparation d'ordinateur, le support d'ordinateur à l'étranger peut chercher les résultats désirés aussi. Les sites tels que Hovos sont des bienfaiteurs pour les personnes qui veulent voyager mais qui n'ont pas de financement adéquat. Hovos leur donne l'opportunité de gagner et d'obtenir des offres de clients appelés hôtes. L'hôte souhaite offrir de la nourriture et un abri aux volontaires. Ces bénévoles sont principalement des touristes visitant cet endroit particulier. Dans ce processus, ils bénéficient tous les deux du service de l'autre. Par conséquent, il est juste et juste de l'utiliser. C'est d'ailleurs un très bon exemple de coopération mutuelle. Dans le monde d'aujourd'hui, il est très nécessaire d'apprendre à coexister. Hovos nous permet de faire ça. Il ya plusieurs emplois mentionnés sur Hovos tels que l'enseignement d'une langue à un enfant, animal de compagnie, bénévolat de projet, travaux de construction, agriculture, cueillette de fruits, etc Computer Support à l'étranger, emplois de réparation informatique sont certains de ces emplois. Penser à gagner de l'argent est très fascinant. Les gens ont de grandes opportunités à leur manière et c'est à eux de les saisir tous. Hovos par exemple permet de choisir très facilement les tâches en fonction de l'intérêt et de la facilité du volontaire. Certains essaient d'avoir des emplois dans lesquels ils pourraient avoir de l'expérience tandis que d'autres essaient des postes qui pourraient être nouveaux mais intéressants. Tous ensemble, le résultat final est à peu près le même, car ils obtiennent des repas gratuits et un endroit pour rester gratuitement. Parfois, certains de ces emplois impliquent des paiements qui varient d'un hôte à l'autre. S'il s'agit d'aide à l'hébergement et à l'alimentation comme l'aide informatique gratuite, le support informatique à l'étranger, les jobs de réparation d'ordinateurs sont très bons si l'on connaît bien les ordinateurs. Il est intéressant de voir comment les choses ont changé dans le monde d'aujourd'hui. Il fut un temps où envoyer des lettres était un travail fastidieux, mais maintenant avec la montée en puissance des entreprises de messagerie électronique qui peuvent être faites sur le pouce numériquement sans avoir à utiliser un stylo ou du papier. Les tâches qui nous prendraient des heures et maintenant faites avec un seul clic et avec la vitesse rapide de la lumière. Avec l'avènement de l'ère informatique, tout est devenu plus simple, plus concis et plus rapide. Mais que se passe-t-il un nous changeons soudainement certaines de nos habitudes? C'est toujours difficile à adapter. C'est vraiment difficile de faire une transition. Pourtant, il y a beaucoup de gens qui ne savent pas comment utiliser un ordinateur. La jeune génération n'a aucun problème à faire face à ce problème car ils sont élevés à cet âge dès la naissance. Mais pour les personnes d'âge moyen et les personnes âgées, c'est quelque chose de nouveau et difficile à apprendre. Ils ont clairement besoin de notre aide et de notre soutien pour leur faire prendre conscience du fonctionnement de cette nouvelle technologie vieillie. Par exemple, nous avons plusieurs fois aidé nos parents avec la lanwifi, leurs smartphones, peu importe le moment et le moment. De la même manière, il y a des gens qui n'ont pas ce privilège, donc qui veulent quelqu'un pour leur donner de l'aide informatique gratuitement. Ces personnes sont disposées à donner un logement complet et des repas à ceux qui les aident à faire face à cette machinerie. Pas seulement eux, mais tout le monde a besoin d'un support informatique à un moment ou à un autre. Certaines choses sont plus techniques et ne peuvent être faites que par un expert. Celui qui a une bonne maîtrise de l'informatique. Les volontaires qui fournissent un soutien informatique à l'étranger sont généralement familiarisés avec le fonctionnement interne ainsi que l'assemblage du matériel de l'ordinateur. Le terme support informatique désigne le processus de diagnostic, de dépannage, de maintenance et de réparation d'un ordinateur ou d'un autre dispositif technique similaire. Il implique également l'assemblage de divers matériels informatiques tels que des imprimantes, des scanners, des moniteurs, des CPU, etc. Il permet aux utilisateurs ou aux clients dans ce cas de rechercher et de recevoir de la maintenance informatique spécialisée localement chez eux ou sur leur lieu de travail. En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste reconnu de l'Agence SEO 59.

Posté par juliencohen101 à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2017

Une efficience de la dépense hospitalière qui passe aussi par une mutualisation des achats

Sur les années récentes, la professionnalisation et la rationalisation des achats constituent une source d’économies très importante pour les établissements de santé. Le programme de performance hospitalière pour des achats responsables (PHARE), lancé en 2011 par le Ministère de la santé, a permis de déployer des plans d’action « achats » dans plus de 100 établissements, dont les gains sont estimés à près de 1 Md€ sur la période 2015-2016. Cette démarche s’est poursuivie en 2017 dans le contexte du développement des groupements hospitaliers de territoires. En lien avec cette évolution, les charges à caractère hôtelier et général (titre 3), qui affichaient des hausses de 4,9%, 3,2% et 0,8% respectivement de 2012 à 2014, augmenteraient de +2,6% en 2016, soit un rythme analogue à 2015. Au sein de ces charges, les quatre postes de dépenses les plus importants (84% du total) diminuent depuis 2014. Il s’agit des « achats stockés et autres approvisionnements », tels que l’alimentation, les produits d’entretien, les fournitures d’atelier, de bureau et informatiques, le linge et l’habillement (17% des charges du titre 3), des « achats non stockés de matières et fournitures », tels que l’eau, l’électricité, le chauffage (17%), des « services extérieurs », tels que les crédits-bails mobiliers et immobiliers (22%) et des « autres services extérieurs », tels que les indemnités aux comptables et régisseurs, publications, relations publiques, transports de biens et d’usagers (29%). Toutefois, les « autres charges de gestion courante » (13%) tireraient à la hausse les charges de titre 3, avec une progression de 19,5% en 2016 De plus, une partie des achats des EPS sont retracées dans les charges à caractère médical (titre 2), dont les deux principaux postes sont les « produits pharmaceutiques et produits à usage médical » (50% des charges) et les « fournitures, produits finis et petit matériel médical et médico-technique » (27%). Ces dépenses sont en croissance rapide, poussées par l’innovation et le développement de nouveaux traitements coûteux, avec des hausses respectives de 6,1% et 4,2% en 2016. A l’inverse, les « achats de marchandises à caractère médical et pharmaceutique » sont en fort repli, à -27,9% en 2016.

Posté par juliencohen101 à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2017

Flaine en quad

Il y a quelques années, ma femme m'a affublé d'un curieux surnom qui m'est resté : Greystoke. En effet, comme le personnage du film, il me prend parfois l'envie de quitter cet univers de béton pour retrouver la vie sauvage. Généralement, je vais alors me perdre dans la nature, et m'essaye parfois à certaines activités que je ne connais pas. C'est comme ça que j'ai goûté aux joies du surf, par exemple. Samedi dernier, je suis ainsi parti à l'aventure et j'ai réalisé une sympathique petite rando en quad à Flaine. Ce sport mécanique m'a décidément bien plu, à tel point que je n'aurais rien contre l'idée de recommencer. C'est drôle, quand j'y pense. Je connais pas mal de gens qui ne sortent de chez eux que pour faire les courses. Et autant que faire ce peut, ils restent en ville. Leur comportement me paraît franchement incompréhensible, étant donné que pour ma part, c'est carrément le contraire : je deviendrais dingue si je devais me passer de ces instants au coeur de la nature, loin des ordis, des magasins et de la circulation. Juste pour échapper à l'hyperstimulation sensorielle permanente qu'offre la ville. C'est assez sidérant, que je sois le seul de mon entourage à éprouver ce besoin. Vivre en ville, c'est tout de même vivre au coeur d'une publicité géante, clinquante et aux couleurs flashy. J'ai lu récemment une étude qui disait qu'en moyenne, un citadin est exposé à quelques 1200 marques de produits chaque jour. Rien qu'en se levant, en allant au travail et en traînant sur internet. Bref, juste en vivant sa vie de tous les jours. Cette stimulation est tellement intense que l'on n'en a plus conscience. Mais ça ne veut pas dire que cela n'a pas d'impact sur notre esprit. Bref, tout ça pour dire que parfois, voir des arbres plutôt que des panneaux publicitaires, c'est extrêmement reposant. Un arbre, et ça repart ! Soit dit en passant, je vous invite à tester le quad, si vous ne connaissez pas : c'est un bon moyen de concilier fun et joies de la nature. Je vous mets en lien le site où j'ai trouvé cette excursion. ;) Plus d'information sur cette randonnée en quad à Flaine en suivant le lien.

 

quad1

Posté par juliencohen101 à 17:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,